دانلود کتاب Le Cacao et le Chocolat (French Edition)

    Le Cacao et le Chocolat (French Edition)
نویسندگان Anselme Payen
سال 2015
ناشر
شابک 9781543217087
تعداد صفحات 32 pages
اندازه 2465 KB
زبان French
فرمت EPUB
قیمت 14000 تومان 2800 تومان بن تخفیف

چکیده

Extrait du livre :Une culture soumise à de telles vicissitudes devait peu à peu lasser la patience des planteurs : c’est ce qui arriva, et les cacaoyers furent négligés pour les cannes à sucre, moins assujetties aux influences désastreuses des ouragans. Les cannes envahirent ainsi aux Antilles la plus grande partie des terres cultivables, de celles même où des abris naturels auraient favorisé le développement des cacaoyers. On peut dire que généralement dans ces îles les terrains encore consacrés à la culture de l’arbre à cacao sont ceux qui ne pourraient économiquement produire des cannes à sucre. Ajoutons que les soins insuffisans apportés à la récolte, à la préparation comme à la conservation et à l’expédition des produits, expliquent en grande partie la défaveur qui s’attache dans les transactions commerciales aux cacaos des îles.Y a-t-il quelques moyens de rendre à la culture du cacao dans nos colonies son ancienne prospérité ? Des exemples pris dans les possessions étrangères permettent d’aborder une telle recherche avec confiance. Il est à remarquer avant tout que le champ de -cette culture peut facilement s’étendre. Deux de nos colonies, la Guadeloupe et la Guyane, sont appelées à prendre une part avantageuse aux progrès de la production du cacao. Autrefois désignée sous le nom de France équinoxiale, puis nommée Eldorado par les Espagnols, qui avaient espéré y découvrir un riche lac aurifère, la Guyane est couverte de forêts dont le défrichement offrirait un terrain fertile, propice à la végétation des cacaoyers. Déjà quelques produits remarquables de cette provenance autorisent à croire au succès probable de cette culture. Des succès du même genre, réalisés sur le sol également fertile de la Guyane hollandaise, sont de nature à confirmer notre supposition.En tout cas et de toutes parts, les planteurs qui voudront concourir à développer, à perfectionner cette utile production agricole, exclusivement réservée aux contrées intertropicales, doivent tourner leurs regards vers les florissantes cultures de Caracas et de Guatemala. Dans ces riches exploitations, l’abondance, la valeur commerciale et la qualité supérieure des produits doivent fixer l’attention sur les moyens d’imiter, autant que le permettraient les circonstances locales, les pratiques qui ont amené d’aussi remarquables résultats. Et s’il n’était permis d’atteindre à la qualité de ces crus privilégiés, ne pourrait-on du moins essayer de réunir des conditions semblables à celles que l’on rencontre dans la province brésilienne de Maragnan, couverte de plantations dont les produits, plus rapprochés de ceux de nos colonies, les dépassent cependant en qualité et sont justement appréciés sur tous les marchés de l’Europe ?Quelles sont donc les bonnes conditions que nos producteurs de cacao doivent s’attacher à réunir ? Il importe d’abord de bien connaître la plante, puis de recueillir les données de l’expérience sur les soins qu’elle réclame. C’est ce que l’on néglige assez généralement, et l’ignorance, l’incurie, exercent sur cette branche de la production coloniale une influence trop fâcheuse pour qu’on n’essaie pas d’y porter remède par quelques indications indispensables.Les botanistes ne reconnaissent qu’une seule espèce de cacaoyer qui soit bonne à cultiver.